saint Luc

8ème dimanche du
Temps Ordinaire
Année C
Evangile de saint Luc

Siracide 27,4-7
Psaume 91
1Corinthiens 15,54-58
Luc 6,39-45

1

Athies & Nesle

3 mars 2019

Salmigondis

Pour recevoir l'éditorial hebdomasdaire par courriel
envoyez-moi votre adresse mail

 

3 mars 2019

Paroisses Nesle & Athies

Retour en haut de la page

n°1064

Salmigondis

Dans son prologue (cf. Luc 1,1-4), saint Luc explique qu’il a effectué des recherches et des enquêtes auprès de ceux qui avaient été témoins oculaires afin de s’assurer de la solidité de l’enseignement reçu. Nul doute qu’il ait recueilli de nombreux témoignages et consulté des personnes différentes, chacune se souvenant d’une phrase, d’une parabole, d’un miracle, d’une querelle avec les pharisiens, etc… Mais le moment exact où Jésus a prononcé des mots ou effectué ces gestes ne pouvait pas être précisé.

C’est pourquoi les passages de cet évangile que nous lisons depuis quelques semaines ne semblent pas avoir de rapport les uns avec les autres, tout particulièrement celui de ce dimanche qui qui apparaît comme un recueil de maximes diverses, reprises des écrits de sagesse de l’Ancien Testament, mais réinterprétées à la lumière de la Résurrection.

Contrairement aux apparences, il y a une certaine unité dans la pensée qui fait que saint Luc ait choisi de regrouper ces sentences : la nécessité pour le disciple de clarifier son regard sur les hommes et le monde en acceptant de se regarder soi-même avant de regarder les autres…

  • Ainsi, si je ne reconnais pas ma propre cécité, je risque de me proposer comme guide pour d’autres quitte à les entraîner dans ma chute personnelle ; en constatant mon infirmité, j’accepte d’avoir besoin d’un guide qui permettra à tous les aveugles de progresser sur le chemin sains et saufs ;
  • Ainsi, si je m’estime supérieur au maître, je vais déformer le message qu’il m’a confié à délivrer ; mais grâce à la formation qu’il me donne, je peux être sûr de transmettre son enseignement de façon exacte, tel que je l’ai reçu ;
  • Ainsi, si je ne vis pas personnellement une conversion en profondeur, je ne peux pas proposer un changement de vie à ceux qui ne connaissent pas la Bonne Nouvelle

Ces petites phrases et mises en garde sont insérées dans ce passage pour nous montrer, nous qui voulons suivre le Christ qu’il faut d’abord accepter les limites qui nous sont imposées par notre corps et notre esprit et les remettre entre les mains du Seigneur. Lui, il saura les transcender pour en faire des trésors dont nous pourrons en faire profiter ceux qui nous entourent.

 

Père JeanPaul Bouvier
Curé de la Paroisse Notre Dame de Nesle
& modérateur de la Paroisse sainte Radegonde d’Athies


Index


papes


Conciles


Prières


Saints


liens


JP Bouvier


éditoriaux


Ministères


Récollections


Réactions